5 bonnes raisons d’apprendre l’espagnol
5 bonnes raisons d’apprendre l’espagnol

Alors que l’anglais était LA langue plébiscitée par les écoles et les formateurs il y a 10 ou 15 ans, l’espagnol fait un retour en force. Il faut dire que cette langue a bien des atouts, et qu’elle s’avère intéressante à apprendre à la fois sur un plan professionnel mais aussi sur le plan personnel.

Retour sur les 4 bonnes raisons d’apprendre l’espagnol moderne, le castillan.

Parce que c’est une langue (relativement) facile à apprendre

A la différence de l’anglais ou du mandarin, l’espagnol est intéressant pour les français, car son apprentissage suit une courbe relativement rapide. Il faut dire que les racines latines de la langue hispanique se rapprochent du français, même si, bien sûr, le castillan connaît de nombreuses particularités. La légende veut qu’il suffise de mettre -o ou -a à la fin des mots français pour savoir parler espagnol… Mais ce n’est pas aussi simple, malheureusement !

Langue réputée « facile à apprendre », elle nécessite en effet une vraie discipline et de bons conseils pratiques, sans quoi vous allez être dérouté par la rapidité de locution de vos interlocuteurs ou par la richesse des dialectes locaux et nationaux. Il existe en effet de très nombreuses irrégularités et particularités en fonction du pays ou de la région d’Espagne où vous apprenez la langue. Chaque communauté autonome espagnole connaît en effet au moins un dialecte particulier, même si le castillan fait office de référence (sauf en Catalogne bien sûr).

Pour vous aider dans votre apprentissage de l’espagnol et pour bâtir vos connaissances sur des bases saines, n’hésitez pas à consulter des ressources gratuites comme celles proposées sur le site Hoy-Espagnol.

Parce que c’est l’une des trois principales langues au monde

Si le mandarin est la langue la plus parlée au monde (1 milliard de locuteurs natifs environ, mais concentré quasi-exclusivement sur un seul pays, la Chine), l’anglais & l’espagnol sont deux langues parlées massivement à travers le monde. Songez que l’espagnol est parlé par environ 500 millions de locuteurs natifs, et près d’un milliard de personnes (natifs et non natifs cumulés) à travers le monde.

Dans certaines parties du globe, comme l’Amérique du Sud, difficile de se faire comprendre en anglais – et encore moins en français – seul l’espagnol est pratiqué ! Langue de niveau I selon l’Institut’s School of Language Studies, le castillan est ainsi parlé dans une vingtaine de pays. Notons qu’il s’agit, en plus, de destinations tout à fait agréables : Baléares, Asturies, Andalousie, Catalogne, mais aussi Argentine, Venezuela, Pérou, Chili ou encore Costa Rica…

Parce que cela peut booster votre carrière

Une langue parlée supplémentaire sur votre CV, cela n’est pas anodin pour les recruteurs et autres chasseurs de tête. En plus d’étendre votre bagage et vos possibilités professionnelles, cela prouve votre curiosité et l’espagnol peut vous aider à vous démarquer des autres candidats.

Soulignons aussi que l’Amérique du Sud est un marché émergent de premier intérêt pour les industriels et grandes entreprises mondiales (notamment les marques de luxe) : un collaborateur français qui a des bases solides en espagnol peut être un atout de poids !

Un mot sur les Etats-Unis d’Amérique, puisque l’espagnol est la seconde langue parlée aux USA : près de 19% de la population américaine parle l’espagnol, et 23 à 24% des naissances sont représentées par la population hispanique. Première minorité ethnique du pays devant les Afro-Américains, la communauté hispanophone de cesse de croître et il est aujourd’hui important de connaître l’espagnol pour décrocher un job de qualité, notamment dans les Etats du Sud.

Une récente étude démographique et statistique a d’ailleurs montré que la part de la communauté hispanique allait augmenter de 24% aux Etats-Unis d’ici 2050. Un futur levier de carrière de choix pour tous les parlants hispanophones du monde.

Parce que c’est bon pour votre cerveau (et pour votre santé)

Pratique pour voyager, pratique pour votre carrière comme pour vos perspectives professionnelles à moyen et à long terme… Et si nous vous disions que l’espagnol est également bon pour votre santé ?

Une récente étude menée par des chercheurs de Toronto a montré que les personnes ayant appris une à deux langues étrangères en plus de leur langue maternelle sont moins touchées par les maladies dégénératives neuronales comme la maladie d’Alzheimer ou Parkinson.

Mieux : les personnes qui font l’effort d’apprendre une langue étrangère renforcent leurs fonctions cognitives, car le passage d’une langue à une autre favorise une consolidation des réseaux neuronaux.

Notons que la zone du cerveau activée lors de l’apprentissage d’une langue est le striatum ventral, considéré comme l’épicentre de la « récompense » et zone du plaisir par excellence. Quand on apprend une langue étrangère, on active la même zone du cerveau que lorsque l’on mange un aliment adoré ou lorsque l’on fait l’amour ! Apprendre l’espagnol permettra donc de prendre un réel plaisir (cérébral et moral) et à optimiser vos capacités cognitives. Rien que ça !

Laisser un commentaire